Le vers de terre II. Conversation avec Marcel BOUCHE. Bon Dimanche.

Faîtes le Buzzz! Diffusez le contenu du site de l’APLI via vos réseaux sociaux.

 

Faîtes le Buzzz! Diffusez le contenu du site de l’APLI via vos réseaux sociaux.

Le sous-ordre des Lumbricina, regroupe l’ensemble des vers de terre, soient treize familles et plus 6 000 espèces décrites (et des Haplotaxida très nombreuses non encore connues, surtout dans les régions tropicales).

La géodrilologie est la branche de la zoologie dont l’objet est l’étude des vers de terre. Les spécialistes de cette discipline sont appelés géodrilologues.

Le ver de terre est un animal fouisseur qui contribue au mélange permanent des couches du sol1.

Sa diversité spécifique et génétique, son activité et son écologie en font un acteur majeur dans la structuration et l’entretien des propriétés physiques des sols, dont leur capacité à retenir et épurer l’eau2 et dans la qualité du fonctionnement des agroécosystèmes3.

Il existe dans le monde quelques espèces semi-aquatiques (qui respirent périodiquement de l’air en surface au moyen d’un siphon) ou subaquatiques (une seule en Europe : Criodrilus lacuum).

 

4

Cette entrée a été publiée dans Revue de presse. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.